Dans le dialecte local ‘Bono’ signifie ‘La vérité’. Pour les habitants des bords de ce fleuve paumé au fin fond de Sumatra, l’apparition du Bono pendant certaines pleines lunes est inévitable. Cette vague de marée débordera sur les rives, la jungle, les terres  et parfois fera des victimes humaines. Mais ce jour là, le Bono sera simplement surfé.

L’océan bleu et salé laisse place à de l’eau boueuse encombrée de branches et autre. Personne ne sait vraiment ce qui les attend. Généralement, les vagues de ce fleuve sont de taille moyenne, pas vraiment une bonne raison de marcher des heures à travers la forêt équatoriale. Mais alimenté par la plus puissante pleine lune depuis 20 ans, ce Bono promet d’être différent.

Les surfeurs se réveillent au son des minarets et de la cacophonie des moineaux  dans un petit village de pêcheur. La brume fluviale est épaisse et inquiétante. « J’ai l’impression que de nombreuses superstitions sont liées à cette vague. » Note Ted Grambeau. « J’ai entendu quelqu’un parler de 7 fantômes, en référence aux personnes tuées par la vague ». L’un des surfeurs parle du Bono comme d’une simple vague ce qui vexe gravement les villageois. Cette vague meurtrière a emporté tant de gens dans le passé qu’il est impensable de la considérer comme juste une onde.

Le Bono prend forme bien en amont du Kampar. Les bancs de sable sculptent les premières vagues à la perfection. Le Bono prend vie. Une onde disparait au plus profond du fleuve et réapparait des centaines de mètres plus bas dégageant des lignes parfaites de gauches tubulaires. Elles se transforment à nouveau et forment de gros pics de gauches et de droites. « Ai-je déjà vu quelque chose de similaire ? » se demande Tom Curren.  « C’était une expérience surréaliste. Unique. Super cool. Tu es assis là, tout est très calme et soudain tu vois pointer à l’horizon des lignes parfaites comme un mirage ».

10 jours après le trailer mémorable et glorifié grâce au morceau du groupe Phoenix, ‘Love Like A Sunset’ impacte 250 000 vues, l’attente est passée jusqu’à la prochaine lune et le Bono a tenu ses promesses.