Partir du bon pied

By décembre 24, 2015Dernier Search trip

“J’étais déçu, je pensais qu’on allait au festival du tube”... dit Luke Hynd se rappelant le premier spot. Et pourtant oui, les tubes étaient bien là... Cependant les photos sont parfois trompantes...

Avec plus de 100 gars à l’eau par moment, tous cherchant le même tube, se positionner et trouver le bon endroit pour le take-off était mission impossible.

“Cela parait évident que sur ce genre d’île il y a plein d’autres spots que les gens n’ont pas encore repérés,” dit Jacob Willcox, un peu naïf.

“...On a vite fait sauté dans la voiture et pris la direction opposée.”

“Et nous avons suivi le chemin de terre aussi loin que possible”, se souvient Harry.

“On n’avait aucune idée de ce qui nous attendait, on explorait au hasard...”

Les garçons se dirigeaient vers une petite gauche pour eux tout seul, à à peine 30 mn par vol d’oiseaux du récif parfait mais surpeuplé quelques plages plus loin.

“On démarre au fond dans le coin et là... La “chose” surgit exactement au même endroit à chaque fois” décrit Luc en parlant du spot.

Maintenant c’est où le take-off??

Luke Hynd a eu sa part de vagues parfaites en 2015. Il est bien placé pour savoir que si tu as tout le temps devant toi, rien ne sert de se presser pour trouver de bonnes vagues.

“C’est une vague qui s’intensifie au fur et à mesure. Avant de piger où se fait le take-off, tu fais quelques essais, ensuite tu sautes comme en snowboard toujours exactement au même endroit...”

“...Juste le plaisir des yeux quand on tombe sur quelque chose d’aussi rare.” Luke Hynd.

“Partir avec un plan et finir par faire quelque chose de complètement différent, c’est souvent bien mieux.” Luke.

Jacob Willcox n’a pas pu voyager sur les Search trip pendant longtemps à la suite d'une fracture de la cheville faite en courant après le bus... C’était bien pour lui de reprendre sur ce trip, se remettre dans le bain et se préparer à se qualifier sur le World Tour en 2016.

Jacob Willcox en action après un an sans surf. A votre avis, est-il heureux là ?

Chaque fois qu’ils repartaient au large, ils croisaient leurs potes dans le tube ou en train de placer une grosse manoeuvre. “On hurlait du début à la fin de la session” se souvient Jacob Willcox.

“J’étais bien content de placer quelques airs,” dit Jacob Willcox, le jeune australien de la côte ouest plutôt connu pour son habilité à rider les tubes de récifs du nord de sa région.

“Ca a boosté ma confiance après ma blessure à la cheville qui a duré quelque mois. Ce n’était pas très malin de tenter tous ces airs mais au final ça s’est bien passé”.

Harry Bryant est un excellent surfer du Queensland qui représente Rip curl depuis longtemps. C’était son dernier Search trip avec le gang avant de rejoindre une autre équipe de surf. Trouver ses nouvelles vagues étaient la meilleure manière de dire au revoir.

Pour Harry, surfer le tube est une histoire de timing.

Positionnement...

Et cojones...

On s’est dit au revoir et bonne chance pour la prochaine expérience. 

Comme souvent celui qui parle le moins (Luke Hynd) a le dernier mot. “Ce trip m’a appris à toujours checker la plage suivante, toujours conduire jusqu’au prochain spot potentiel, parce que tu ne sais jamais sur quoi tu vas tomber...”

Il y a différents niveaux de conditions parfaits en surf. On atteint la perfection quand tous les facteurs sont réunis :
1- Le vent
2- La marée
3- La houle
4- Le nombre de surfeurs à l’eau – ou plutôt quand il n’y a personne

On peut avoir les 3 premières conditions qui marchent et là on est vraiment content. Mais si la quatrième se traduit par une foule à l’eau on peut atteindre le plus haut niveau de frustration possible et un moral au plus bas… On se dit que ce serait mieux même si les vagues étaient un peu moins parfaites mais sans la foule, parce que voir ces vagues féériques dérouler en sachant qu’on aura du mal à en chopper une, c’est un vrai cauchemar…

Les jeunes Searchers du team Rip Curl Luke Hynd, Jacob Willcox et Harry Bryant se sont retrouvés pour chaser un swell prévu sur quelques spots secrets découverts récemment. Quand ils sont arrivés, toutes les conditions étaient réunies mise à part la 4… La foule les a littéralement faits fuir.

Ils n’ont pas insisté, ont remballé leurs planches et senti la direction du vent… Ils ont pris la bonne direction et ont scoré, un petit paradis solitaire…

Photos Andrew Shield. Images par Darcy Ward. Clip Edit Scott McClimont.